Visiteur - Changer de base
drapeau

Désignation :

Nom principal:

Emetteur Récepteur Cyclique ERC

Nom secondaire :

Poste récepteur

Fabricant :

CETT Compagnie européenne de télétransmission

Marque :


Date de fabrication :

1970-00-00

Date de fin :

0000-00-00

Période standard :

1950-1975


Alimentation :

48 V CC

Puissance (W) :

Etat :

bon, complet

Fonctionnement :

hors service

Organisme | laboratoire :

ESTEL | Association ESpace TÉLecommunications


Description :

L'Emetteur Récepteur Cyclique ERC se présente sous la forme d'un rack 19 pouces intégrable dans des baies normalisées. Il s'agit de l'équipement central d'un système dénommé "informations codées" déployé à partir de 1966 par EDF afin d'assurer la surveillance et l'exploitation du réseau électrique de transport d'énergie à haute et très haute tension. Ce système électronique (transistors) et numérique permet de transmettre des mesures (puissances, tension) et des signalisations (positions d'organes, alarmes, etc...) captées dans les postes et usines, vers les dispatchings où elles sont affichées sur un tableau synoptique et traitées grâce à un ordinateur (9040 de Bull).
L'élément présenté est un équipement ERC récepteur.
Les facteurs déterminants de la naissance du système "informations codées" ont été :
- la volonté des exploitants d'EDF (Service des Mouvements d'énergie) exprimée en 1962 de disposer d'un grand nombre d'informations (mesures, signalisations) précises et fiables du réseau électrique pour permettre une surveillance et une exploitation automatisées à partir des dispatchings,
- l'arrivée des transistors qui ouvrent de larges possibilités techniques (choix du silicium),
- l'absence sur le marché de matériels répondant aux besoins, du fait de l'absence de normes, qui a conduit à la rédaction par EDF d'un cahier des charges définissant les éléments fonctionnels du système ; les signaux aux interfaces, les connecteurs, les dimensions sont définis et aboutissent à un assemblage des boitiers fonctionnels et interconnectables de divers constructeurs (Jeumont Schneider, CETT, Saxby, TRT).
- la pénurie de moyens de télécommunications publiques
- la volonté de mettre en place une base technique expérimentale avant déploiement, afin de tester et vérifier les prototypes (poste des Tanneurs).

Utilisation :

A partir d'un besoin exprimé dès 1962, son déploiement a été effectif de 1967 à 1972. La cible nationale initiale de 2500 télémesures et de 5000 télésignalisations est largement dépassée en fin de déploiement. Les équipements vont fonctionner de façon remarquable pendant une quinzaine d'années, mais sont ensuite déclassés avec la mise en oeuvre progressive du Schéma Directeur de l'Automatisation du Réseau de Transport qui définit une nouvelle structure de circulation des informations.

Caractéristiques techniques :

Le système est découpé en 3 grandes fonctions (codage, transmission, décodage).
L'ERC assure la fonction "transmission" de type unidirectionnelle et cyclique d'un émetteur vers un récepteur. La fonction "transmission" pilote coté émetteur les acquisitions de mesures et signalisations et coté récepteur les restitutions de ces informations. Les informations fournies par les équipements de codage codées sur 8 bits sont présentées à l'émetteur sous forme parallèle et restituées sous la même forme en sortie du récepteur.
Le cycle de rafraichissement des informations est de 10 secondes et la capacité est de 20 familles d'informations. Une famille représente :
- soit une mesure codée sur 8 bits (7 bits de valeur et un bit de signe)
- soit 8 positions de signalisations.
La trame des familles d'informations transmises depuis l'émetteur à la vitesse de 50 bits/s comporte 4 bits de synchro du message, 5 bits d'adresse (pour identifier la famille concernée), les 8 bits d'informations, 1 bit de validité (validité de l'information à l'émission), 4 bits de redondance (pour la sécurisation de la transmission). Deux familles supplémentaires appelées familles d'autocontrôle (adresses 21 et 22) vérifient le fonctionnement des organes principaux de l'émetteur et du récepteur ainsi que la transmission. Les trames sont émises sur 2 voies indépendantes sans mode commun.
L'ERC récepteur se cale indifféremment sur une des 2 voies de transmission en éliminant le cas échéant la voie dont le niveau de réception est insuffisant. A partir de la trame reçue le récepteur se synchronise sur l'émetteur et contrôle la validité des informations qu'il inscrit sur 20 mémoires individuelles raccordées aux équipements de décodage pour l'animation du tableau synoptique du Dispatching et sur deux mémoires de traitement raccordées chacune à un calculateur de traitement des informations au Dispatching. (connecteurs d'accès à ces mémoires sur le côté du récepteur).
Les deux équipements émetteur et récepteur sont au centre du système "informations codées" ; ils sont accompagnés par une gamme d'équipements spécifiques de codage coté émetteur et décodage coté récepteur traitant les télésignalisations et les mesures (analogiques ou numériques) - voir le synoptique général du système -.
La transmission entre émetteur et récepteur utilise un canal télégraphique à 50 bauds centré sur les fréquences de 2340 Hz à 2940 Hz et occupant une bande de 120 Hz ; ces canaux sont situés dans la partie supra phonique d'un circuit spécialisé téléphonique (300-3000 Hz) dont la bande 300-2000Hz est réservée à la transmission de la parole.

Cet objet est associé à d'autres dans une galerie virtuelle - cliquez pour ouvrir une nouvelle fenêtre

Médias

2533  Vignette 2535  Vignette 2536  Vignette 2537  Vignette 2540  Vignette 2541  Vignette 2544  Vignette 2550  Vignette

No Description
2533 Récepteur ERC vue de face
2535 Récepteur ERC coté gauche, avec connecteurs d'accès mémoires
2536 Baie d'exposition ESTEL
2537 Le poste des Tanneurs, à Nantes
2540 Travée de baies ERC à Lyon
2541 Carte ERC démodulateur
2544 Synoptique du système
2550 Trame des informations

Liens :

Pas de liens pour cet élément...