Visiteur - Changer de base
drapeau

Désignation :

Nom principal:

Sematrans 2424

Nom secondaire :

Modem 2400 bits/s

Fabricant :

TRT Télécommunications Radioélectriques et Téléphoniques

Marque :


Date de fabrication :

1984-00-00

Date de fin :

0000-00-00

Période standard :

-


Alimentation :

220 V Courant alternatif

Puissance (W) :

35

Etat :

bon, complet

Fonctionnement :

opérationnel

Organisme | laboratoire :

ESTEL | Association ESpace TÉLecommunications


Description :

Le modem Sematrans 2424 fabriqué en 1984 par TRT (Télécommunications Radioélectriques et Téléphoniques) se présente sous forme d'un coffret qui peut, le cas échéant, être mis en place dans une baie "19 pouces". Il permet la transmission de données synchrones en mode duplex intégral à 2400 bits/s ou à 1200 bits/s en position de repli. Il utilise des lignes louées à 2 ou 4 fils de qualité normale ou le RTCP (réseau téléphonique public commuté). Le modem fonctionne normalement en mode de transmission synchrone, mais est aussi équipé d'une carte d'interface asynchrone/ synchrone permettant le raccordement d'équipements asynchrones.
La face avant du modem affiche la supervision de l'état d'un certain nombre de signaux importants de la jonction V24 (référence CCITT - Comité Consultatif International Téléphonique et Télégraphique) entre le modem et l'équipement de traitement de données qui lui est connecté : émission et réception de données, détection de porteuse, demande pour émettre, prêt à émettre, connexion du poste de données… Une visualisation d'alarme est également affichée ; elle signale la réinitialisation de la liaison de données suite à un défaut de transmission.
Dans la partie droite de la face avant, cinq commutateurs à 3 positions permettent de configurer les nombreux cas d’exploitation possibles :
• Choix du débit binaire manuel ou automatique,
• Choix manuel de la connexion du modem à une ligne louée ou au RTCP,
• Possibilité de secours automatique sur RTCP en cas de problème du fonctionnement sur ligne louée,
• 2 commutateurs permettent des tests de qualité de liaison grâce à un générateur de test et à la possibilité de bouclage local de ligne ou de jonction, et à la télécommande de bouclage jonction distant.

Utilisation :

Les réseaux informatiques qui se développaient fortement à l'époque utilisaient comme supports de transmission les circuits téléphoniques spécialisés loués aux PTT, le plus souvent à 4 fils. L'apparition de modems pouvant fonctionner en duplex à 2400 bits/s en utilisant des liaisons à 2 fils ou le RTCP a ouvert des possibilités intéressantes du point de vue des économies d'utilisation et des possibilités de secours de liaisons filaires par le RTCP.

Caractéristiques techniques :

La modulation est une modulation différentielle de phase à 4 états d'une fréquence porteuse à 1800 Hz conforme à l'avis V26 A du CCITT. Les bits présentés à l'entrée du modem, regroupés par 2 (dibits), correspondent à des sauts de phase : 00 = 0°, 11 = 90°, 11= 180°, 10 = 270°. La rapidité de modulation est de 1200 bauds à 2400 bits/s comme à 1200 bits/s.

Au début des années 1980 la transmission de grands volumes de données dans les deux sens ou avec des protocoles d'échanges duplex nécessite l'utilisation de liaisons à 4 fils louées. Or ces liaisons sont coûteuses et l'utilisation de liaisons à 2 fils ou du RTCP est beaucoup plus avantageuse, ce que permet ce type de modem. Cependant, une difficulté est inhérente à l'utilisation de liaisons à 2 fils ou encore davantage du RTCP : modulateur et démodulateur sont tous deux raccordés à la même ligne et les signaux émis par le modulateur du modem provoquent un phénomène d'échos électriques reçus à un niveau bien supérieur à celui du signal utile présenté au démodulateur.
La particularité remarquable du 2424 est qu'il est le premier modem du marché équipé d'une carte d'annulation d'écho. Le signal réel à l'entrée du récepteur englobe le signal utile et les signaux d'échos. Le principe général (voir la figure "annulation d'écho") consiste à générer à partir du signal numérique émis un écho simulé le plus proche possible des signaux d'échos à l'aide d'un filtre numérique. L'écho simulé est soustrait au signal réel reçu pour ne laisser subsister à l'entrée du récepteur que le signal utile. Un algorithme d'asservissement joue sur les caractéristiques du filtre pour minimiser le résidu d'écho après soustraction de l'écho simulé.

Cet objet est associé à d'autres dans une galerie virtuelle - cliquez pour ouvrir une nouvelle fenêtre

Médias

1854  Vignette 1855  Vignette 1856  Vignette 1859  Vignette 1860  Vignette 1861  Vignette

No Description
1854 Vue trois quart avant
1855 Vue avant ouvert
1856 Vue avant ouvert avec détail cartes
1859 Identification constructeur
1860 Figure annulation d'écho
1861 Vue face avant

Liens :

Pas de liens pour cet élément...