Visiteur - Changer de base
drapeau

Désignation :

Nom principal:

Mambo I ou bouteille à neutrons ultra-froids

Nom secondaire :

piège pour mesurer leur durée de vie

Fabricant :

ILL, Institut Laue-Langevin

Marque :


Date de fabrication :

1986-00-00

Date de fin :

0000-00-00

Période standard :

-


Alimentation :

Puissance (W) :

Etat :

mauvais, incomplet

Fonctionnement :

hors service

Établissement :

ACONIT-PSC, Rue Joseph Rey

Description :

Mambo I (contraction de "Mampe's bottle") est le premier piège à neutrons ultra-froids à parois faites d'un liquide sans hydrogène. Il s'agit d'une boîte rectangulaire en verre et aluminium dotée d'une entrée et une sortie disposées à chaque extrémité. La première permet l'alimentation de la boîte en neutrons ultra-froids et la seconde s'ouvre à intervalle régulier vers un détecteur de neutrons à hélium -3, afin de compter le nombre de neutrons toujours en vie. Une cloison mobile en verre permet de faire varier le volume de la boîte, paramètre important de la mesure.
Grâce à une innovation due à J.C. Bates, cet instrument apporte deux améliorations substantielles à la technique de confinement des neutrons ultra-froids par des parois matérielles. Lors des mesures, les parois étaient recouvertes de Fomblin®, un perfluoropolyéther, une huile ne contenant pas d'atome hydrogène. L'absence d'hydrogène limite considérablement les pertes en neutrons par absorption et par diffusion inélastique ; en outre, une paroi couverte de ce matériau liquide est bien plus étanche aux neutrons qu'une paroi solide qui comporte toujours des trous à l'échelle infime du neutron.

L'objectif de cet instrument est la mesure de la durée de vie du neutron libre. En effet, si la durée de vie du neutron au sein du noyau atomique est infinie, elle n’est que d'une quinzaine de minutes pour le neutron libre. Mesurer précisément cette grandeur est un challenge qui occupe la communauté scientifique depuis 1950 et continue de nos jours.

Ce piège à neutrons construit par C. Bates (Université de Risley, Angleterre) a été utilisé pour la première fois en 1986 pour mesurer la durée de vie des neutrons libres. Pour ce faire, Bates, de passage à l'ILL, a collaboré avec deux chercheurs permanents de l'ILL : W. Mampe qui a assuré les manipulations et P. Ageron.

Utilisation :

Dans ce dispositif, les neutrons sont ralentis jusqu'à une vitesse très faible de 5m/s, équivalente à une très basse température. Ils sont réfléchis par les parois du piège sur lesquelles ils rebondissent comme des balles de ping-pong. Grâce à ces particularités, il est possible d'observer ces neutrons pendant longtemps et de mesurer leurs propriétés avec une grande précision.

Pourquoi mesurer la durée de vie du neutron libre ?
Le neutron est responsable de plus de la moitié de la masse de la matière classique. Il est stable lorsqu'il est lié à d'autres nucléons au sein du noyau atomique mais, lorsqu'il est libre (c'est-à-dire arraché au noyau atomique), il se désintègre spontanément en un proton, un électron et un antineutrino (désintégration bêta). Ce phénomène est l'une des manifestations de l'interaction faible.
La durée de vie moyenne du neutron libre est l'une des grandes constantes universelles et sa première mesure date de 1950. Depuis, beaucoup d'efforts sont consentis par les scientifiques du monde entier pour mesurer cette constante avec une précision accrue. En effet, elle est la clé de la compréhension de l'interaction faible et de la création de la matière durant le Big Bang. Elle intervient en outre dans la théorie de grande unification des forces.
Il existe essentiellement deux façons de mesurer la durée de vie moyenne du neutron libre :
- mesurer la radioactivité spontanée d'un faisceau de neutrons, c'est à dire compter les protons et/ou électrons qu'il émet du fait des désintégrations en son sein,
- mesurer la décroissance dans le temps d'une population de neutrons confinés dans un piège matériel ou magnétique.
L'instrument présenté ici est un exemple de piège matériel, puisque le confinement est obtenu par rebond des neutrons sur les parois de la bouteille. Ceci n'est possible qu'avec des neutrons ultra-froids (neutrons de très faible énergie, très faible vitesse, très grande longueur d'onde).

Caractéristiques techniques :

Un programme d'acquisition comptant le nombre de neutrons présents dans la boîte en fonction du temps avait probablement été réalisé. Il est cependant possible que les premières expériences aient été réalisées sans logiciel d'acquisition, du fait que la durée de vie moyenne d'un neutron libre est de 15 minutes environ.
C'était l'une des expériences fondamentales majeures des débuts de l'ILL. Grâce à l'utilisation de la source ultra-froide, il était enfin possible de déterminer la durée de vie des neutrons libres avec précision. La valeur mesurée par cet instrument en 1989 était 887.6+_3 secondes. Ce chiffre est important pour étudier les premières minutes de la vie de l'univers.

Cet objet est associé à d'autres dans une galerie virtuelle - cliquez pour ouvrir une nouvelle fenêtre

Aspects Physiques :

Longueur 50 cm , largeur 61 cm , Hauteur 35 cm , Poids 22 kg , Couleur transparente ,

Médias

80  Vignette 81  Vignette 82  Vignette 3145  Vignette 3159  Vignette 3148  Vignette 3326  Vignette

No Description
80 Piège à neutrons - vue générale de la boîte
81 Piège à neutrons - structure en verre et aluminium
82 Piège à neutrons - vue latérale avec emplacement de la porte
3145 Piège à neutrons - schéma général du dispositif
3159 Piège à neutrons - préparation de la manipe
3148 Piège à neutrons - animation représentant la manipe
3326 Mambo II - article Echosciences publié en Mars 2019

Liens :

No inventaire Famille Désignation Commentaires
==> 14 sous-ensemble machine : Porte de boîte piège à neutrons (ILL, Institut Laue-Langevin)
737 ==> sous-ensemble machine : Enceinte contenant les expériences Mambo I et II (ILL, Institut Laue-Langevin)
739-01/03 ==> famille machine : Lot de 3 bouteilles à neutrons - développées par l'ILL (ILL, Institut Laue-Langevin)
738 ==> famille machine : Équipement de mesure Mambo II ou bouteille à neutrons ultra-froids - piège pour mesurer leur durée de vie (ILL, Institut Laue-Langevin)